Accueil > Organisation et projets du collège-REP+ > L’éco-collège numérique > Un nouveau projet pour le collège

Un nouveau projet pour le collège

L’Agenda 21 scolaire amène l’établissement et tous ses acteurs, en particulier les jeunes, à apporter des réponses concrètes aux enjeux locaux et planétaires du développement durable. Ces réponses seront élaborées, étapes par étapes, dans un esprit de découverte, d’apprentissage et de construction collective. L’établissement va agir sur tous ces leviers, pour définir et mettre en œuvre un Agenda 21, en concertation et en partenariat avec tous les acteurs concernés.

LA PETITE HISTOIRE DU PROJET

Le point de départ du projet « Eco Collège » a été la création d’une classe de sixième à option Sciences et Techniques. Le projet scientifique mené par les élèves dans ce cadre est la réalisation d’un mur végétal d’intérieur. L’idée était de faire coïncider la conduite d’un véritable projet scientifique avec le désir d’embellir le hall de l’établissement.
Au fur et à mesure de l’avancée des travaux et des différents contacts avec nos partenaires extérieurs, le projet s’est révélé être riche de par son contenu et les méthodes pédagogiques développées mais également de par la diversité des actions éducatives qu’il permettait. Pour cette raison, nous avons décidé de l’étoffer par l’adjonction de la réalisation d’une exposition permanente sur le thème du développement durable ouverte aux scolaires des environs.
Ensuite, nous avons constaté que ce projet suscitait l’intérêt de bon nombre d’élèves et d’adultes de l’établissement. C’est à partir de ce constat que nous avons réalisé que nos élèves, bien qu’habitant en zone (très) urbaine, sont très sensibles à l’environnement. Cette prise de conscience a été le facteur déclencheur de la création d’un comité « Eco-Citoyen » d’élèves volontaires dont la finalité est de mettre en place et de piloter un ensemble d’actions visant à collecter divers déchets pour les faire traiter en aval.
Par la suite, les travaux de réflexion menés par le groupe « Physique » du Mur Végétal ont abouti sur le fait qu’il serait judicieux d’utiliser l’énergie solaire afin d’alimenter les lampes horticoles nécessaires au développement des plantes. Deux solutions se sont alors dessinées : soit on alimente avec un (ou deux) panneau(x) relié(s) à une batterie, soit on « voit plus grand » et on se dote d’une surface de panneaux plus importante raccordée au réseau électrique. L’utilisation d’une batterie nous est apparue presque « anti écologique » alors que la mise en place d’une surface conséquente de panneaux solaires nous paraissait utile, novatrice et complètement écologique. De là est partie l’idée du projet « Energie Scolaire ».
L’association « La Case » envisage actuellement la possibilité d’adjoindre un volet Développement Durable au contenu pédagogique de la formation CAP Gardien d’Immeuble dispensée par le Gréta au sein de l’établissement.
Enfin, lors de la mise en place des végétaux sur les panneaux végétalisés, nous avons également constaté que nos élèves « se bousculaient » pour planter les végétaux et que cela avait pour eux un caractère quasi magique. Nous avons donc décidé d’offrir un espace de jardinage à tous les élèves de l’établissement ; diverses fleurs ont été achetées et plantées par des élèves volontaires encadrés par divers personnels (enseignant, personnels vie scolaire ou d’entretien). Cet atelier est en mode de « pilotage automatique » puisque la totale liberté a été donnée aux élèves en terme d’accessibilité à cet espace. Il a même été décidé que les élèves apportent leur propre fleur pour la planter au collège. Etant donné l’implication des élèves, nous avons inscrit le collège au concours « Ville fleurie ». Dernièrement, suite à une visite au CAUE de Pontoise, nous avons eu l’idée de créer d’ici trois ans un jardin écologique comprenant une mare, une prairie, un verger et un potager au sein même de l’établissement. Les responsables des jardins ouvriers de Villiers le Bel sont prêts à nous aider dans cette entreprise.
La municipalité de Villiers le Bel suit avec un grand intérêt la réalisation des projets « Mur Végétal », « collège fleuri » et « jardin écologique » ; elle s’implique au travers une mise en avant des deux premiers projets lors de la remise des prix « ville fleurie » de cette année et envisage sérieusement d’effectuer cette même remise des prix au sein du collège à la fin de la réalisation de ces trois projets.
Le Mur végétal est l’élément central de la totalité des projets menés dans le cadre du Grenelle de l’environnement tant d’un point de vue « historique » que d’un point de vue pédagogique. Nous chercherons à valoriser le travail de nos élèves en inscrivant le projet à divers concours scientifiques, en réalisant cette année l’accueil des élèves du primaire autour de sa présentation et en le rendant accessible à tous lors de la fête de la science courant novembre. Le collège s’ouvrira à l’extérieur et l’extérieur viendra au collège grâce à ce projet.
L’ensemble de ces projets nous a permis de nous rendre compte que nos élèves sont extrêmement sensibles à l’environnement et qu’ils sont partants pour contribuer à sa préservation et son embellissement. C’est cette sensibilité et cette motivation qui nous donne l’envie de rendre un collège de zone urbaine le plus écologique possible. Là réside un véritable enjeu : faire coïncider urbanisation et respect de l’environnement.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège ST EXUPERY - Villiers le Bel (académie de Versailles)
Directeur de publication : Pascale ROLAIN